Nourrir ou hydrater ses cheveux : quelles différences ?

Une bonne routine capillaire passe par une nutrition et une hydratation optimales des cheveux. Mais quelle différence y a-t-il entre nourrir et hydrater ses cheveux ?

La nutrition, qui consiste en l’apport de corps gras, les rend plus forts et résistants. Ils sont moins cassants et les fourches disparaissent. L’hydratation, quant à elle, apporte de l’eau à la fibre capillaire. Les cheveux sont souples, doux et brillants.

La nutrition, pour des cheveux plus forts

La nutrition des cheveux joue un rôle important dans leur structure et leur résistance. En nourrissant vos cheveux, vous contribuez à les rendre plus forts et moins cassants. C’est aussi un point essentiel pour prévenir et/ou réparer les pointes fourchues.

L’apport de corps gras

La nutrition consiste à nourrir ses cheveux de l’intérieur. Il s’agit d’apporter des lipides, des corps gras qui composent en partie la cuticule pilaire. Ces derniers jouent un rôle important sur la beauté et la santé de la chevelure. Ils participent à la structure, à la reconstruction et à la protection capillaire. Constituants du film hydrolipidique, ils permettent aussi de sceller l’hydratation.

Les lipides sont naturellement présents dans le cheveu. Mais ils sont fragilisés par les agressions extérieures, les colorations/décolorations ou encore les produits chimiques. Une routine capillaire qui offre une nutrition suffisante permet de restaurer ces lipides naturels.

Comment repérer des cheveux dénutris ?

Des cheveux dénutris sont en manque de nutriments, de sébum et de corps gras. En clair : ils ont faim ! Le plus souvent, ils sont secs, cassants sur toute la longueur, ternes et présentent des pointes fourchues. Ils paraissent fatigués et abîmés.

La dénutrition est un problème récurrent chez les cheveux bouclés, frisés ou crépus.

Comment nourrir ses cheveux en profondeur naturellement ?

Vous l’aurez compris : l’idée ici est d’apporter un maximum de corps gras (lipides) pour nourrir ses cheveux secs et abîmés. La nutrition doit être un aspect important de votre routine capillaire.

Privilégiez les soins nourrissants intenses qui pénètrent la fibre et agissent en profondeur. Nous vous conseillons notamment les soins suivants :

  • le masque nourrissant : appliqué 1 à 2 fois par semaine, il apporte les éléments nutritifs dont vos cheveux ont besoin. Choisissez un masque à base d’ingrédients naturels et sans produits chimiques (sulfates, silicones…). Vous pouvez également réaliser votre propre masque nourrissant maison à base d’huiles végétales, de miel ou encore de beurre de karité. Ce sont d’excellentes sources de corps gras ;
  • le bain d’huile : plus intense que le masque nourrissant, il se réalise 1 fois par mois. Il consiste à appliquer une ou plusieurs huiles végétales sur l’ensemble de la chevelure. Laissez-le poser plusieurs heures ou toute une nuit. Nous vous conseillons l’huile de coco, d’argan, d’olive ou de jojoba qui sont particulièrement nourrissantes. Ce soin est idéal pour les cheveux ternes ou fragilisés et pour réparer les pointes fourchues.

L’hydratation, pour des cheveux plus souples et plus doux

L’hydratation repose sur un apport d’eau suffisant. Grâce à elle, les cheveux restent souples, doux, brillants et rebondis. Il est donc particulièrement important d’hydrater ses cheveux au quotidien.

L’apport d’eau

L’eau est un élément essentiel à la beauté et à la santé capillaire. D’une part, elle joue un rôle d’élasticité et de souplesse. D’autre part, elle prévient le dessèchement de la fibre et la casse. Enfin, elle rend les cheveux plus faciles à coiffer et définit les boucles.

L’hydratation est aussi la garante d’une bonne croissance des cheveux. En effet, elle assure le transport des nutriments à travers les vaisseaux sanguins du cuir chevelu et vers les follicules pileux.

Comment repérer des cheveux secs et déshydratés ?

Les cheveux déshydratés manquent d’eau. Ils n’ont pas faim mais soif ! Ils sont dits « poreux » car les écailles sont ouvertes et ne retiennent pas correctement l’humidité. Ainsi, l’eau s’évapore trop rapidement.

Ce phénomène est responsable de cheveux secs, ternes et fragiles. Ils sont souvent rêches, électriques, présentent des nœuds et des frisottis.

Comment hydrater naturellement ses cheveux ?

Le plus simple est d’hydrater ses cheveux avec de l’eau de source que vous vaporiserez régulièrement sur l’ensemble de la chevelure.

Vous pouvez aussi opter pour des agents naturels hydratants comme le gel d’aloe vera. Très riche en eau, il a la capacité de retenir l’humidité au sein de la fibre capillaire. De plus, il permet d’hydrater ses cheveux sans rinçage.

Nous vous recommandons aussi ces ingrédients pour hydrater les cheveux :

  • la glycérine végétale : à la fois hydratante et humectante, elle attire l’eau et empêche son évaporation ;
  • les eaux florales : de bleuet, lavande, hamamélis, sauge, etc. ;
  • le gel de lin : hydratant, il facilite aussi le coiffage et redéfinit les boucles ;
  • les laits végétaux : d’amande, de riz, d’avoine, etc. ;
  • le miel : de thym, de citronnier, d’acacia, etc.

Lecture recommandée : Gel de lin pour les cheveux : bienfaits et recette de soin maison

Vous pouvez les utiliser pour formuler un masque hydratant pour les cheveux, un après-shampoing, une lotion ou un spray capillaire. Au fil des applications, vous constaterez une nette amélioration.

Enfin, pensez à boire suffisamment d’eau tout au long de la journée. Cela est indispensable pour maintenir ses cheveux hydratés et en pleine santé.

Sachez qu’hydrater ou nourrir ses cheveux sont des actions complémentaires. Associez donc agents hydratants et nourrissants afin d’hydrater les cheveux en profondeur et de retenir l’humidité.