Routine capillaire : pourquoi en avoir une ? Comment la créer ?

Décider de suivre une routine capillaire, c’est décider de prendre ses cheveux en main, de leur accorder de l’attention, des soins et du temps afin qu’ils soient en meilleur santé et qu’ils resplendissent de manière durable.

Une routine pertinente est réfléchie de façon personnalisée pour s’adapter à votre chevelure et ses spécificités. Votre coiffeur peut vous aider : il connaît bien vos cheveux et pourra vous aiguiller sur des gestes et types de produits qui vous conviendraient. A vous ensuite de suivre à la lettre votre nouveau rituel et d’observer les effets positifs sur vos cheveux !

Effet d’entraînement garanti : plus vous suivrez votre routine capillaire maison, plus vos cheveux seront beaux, plus cela vous incitera à poursuivre vos nouvelles bonnes habitudes !

Qu’est-ce qu’une routine capillaire ?

Si l’on veut donner une définition, une routine capillaire, c’est l’ensemble des gestes et des soins que l’on va effectuer sur nos cheveux, à intervalle régulier, afin de les rendre plus beaux et/ou plus forts. Schématiquement, il s’agit de choisir des soins sur-mesure pour ses cheveux puis de mettre en place un rituel. En fonction de la nature des cheveux et donc de leurs besoins, la routine va comporter plus ou moins d’étapes. La fréquence va être également déterminée selon les nécessités de la chevelure. 

Une routine capillaire n’est pas figée dans le temps et elle peut évoluer en fonction de l’état de vos cheveux, de vos souhaits ou de la saison. Par exemple, en été avec le soleil et les baignades, on a souvent besoin d’ajuster sa routine pour hydrater davantage, ou alors si l’on souhaite passer aux produits naturels, il est préférable de suivre une nouvelle routine pour habituer les cheveux en douceur à ce changement. 

Avoir une bonne routine capillaire, c’est répondre aux besoins de ses cheveux et leur procurer des soins et du temps. Finalement, c’est exactement ce que l’on fait avec notre peau… 

Pourquoi avoir une routine capillaire ?

Quand on est en mode zapping et que l’on change de soins de façon permanente et qu’une fois sur deux, prendre soin de ses cheveux se résume à un shampoing, on est rarement satisfaites de notre chevelure. Les avantages d’observer une routine se voient à plus long terme.

Si vous souhaitez atteindre certains objectifs capillaires (pour gagner en volume, avoir plus de brillance, moins de casse, etc.), cela nécessite du temps et des produits bien ciblés. On ne peut pas espérer des résultats miraculeux immédiatement ; c’est sur plusieurs semaines qu’une routine capillaire peut démontrer ses intérêts et son efficacité. 

Peut-on copier une routine capillaire ou est-il préférable de créer la sienne ?

Une routine capillaire saine est, par essence, une routine adaptée et personnalisée. Si votre collègue qui arbore une chevelure magnifique vous confie sa routine de soins capillaires, cela peut-être tentant de l’imiter mais ce n’est pas sûr que cela fonctionne aussi bien sur vous et que vous obteniez les mêmes résultats. Tout simplement car vous n’avez pas les mêmes cheveux et de ce fait, pas les mêmes besoins. Néanmoins, on peut s’inspirer d’une habitude, d’un geste ou d’un produit que quelqu’un nous conseille. 

On met parfois un peu de temps à trouver une routine capillaire parfaite : il faut passer par quelques essais pour l’ajuster et la peaufiner mais cela en vaut la peine. 

Comment faire sa propre routine capillaire ?

Quand on veut construire sa routine capillaire, la première étape, c’est de bien comprendre quel est notre type de cheveux et quels sont ses besoins spécifiques.

Il faut déjà identifier la texture : cheveux lisses, cheveux ondulés, cheveux bouclés, cheveux frisés ou cheveux crépus. Une autre préoccupation importante est de déterminer si on a plutôt les cheveux gras ou les cheveux secs afin d’adapter le choix des produits. Il faut aussi prendre en compte les différents traitements qu’ils ont pu recevoir ; après un lissage brésilien, une coloration ou une permanente, les soins ne sont pas les mêmes. 

Enfin, il faut aussi raisonner en terme d’objectifs : que souhaite-t-on améliorer ? Est-ce que l’on veut un plan contre la chute des cheveux ? Un rituel contre les cheveux cassants afin qu’ils retrouvent la santé ? Tout simplement, adopter une routine capillaire bio ? 

Avec toutes ces informations, vous pouvez commencer à penser votre routine de soins capillaires en sachant vers quels soins et gestes vous devez vous orienter et aussi à quelle fréquence. Bien que le principe d’une routine soit la répétition de gestes et d’utilisation des mêmes soins, vous pouvez avoir besoin d’effectuer quelques ajustements au démarrage de votre routine. Si manifestement un soin ne vous convient pas (allergie, résultat à l’opposé de ce que vous imaginiez), remplacez-le ou supprimez-le.

Quel ordre pour ma routine capillaire ? 

Les différentes étapes d’une routine capillaire doivent être déroulées dans le même ordre à chaque fois, c’est logique et cela a de l’importance pour arriver à un résultat. Là aussi, à vous de trouver ce qui vous convient en terme de nombre d’étapes (aucune n’est obligatoire, à part le shampoing !) mais dans l’ordre, c’est souvent la même chose.

La première étape, c’est celle du pré-shampoing, pre-poo comme disent les anglo-saxons. Il s’agit, comme son nom l’indique, d’un soin avant le shampoing. C’est un bain d’huile ou un masque qui vise à rétablir un meilleur niveau d’hydratation. Souvent, on le laisse agir, à minima une demi-heure, sous une serviette tiède. 

On passe ensuite au shampoing, la seule façon d’éliminer les cellules mortes, l’excès de sébum, les résidus de produits coiffants et toutes autres saletés. On banalise parfois ce geste mais il doit être effectué soigneusement et peut faire l’objet d’un vrai rituel avec, par exemple, un massage crânien, impec pour stimuler la circulation sanguine et donc parfait pour la pousse des cheveux. Inutile de redire qu’un shampoing bien fait se termine par un rinçage minutieux pour bien enlever tout le produit lavant et les tensio-actifs qui pourraient assécher le cheveu. Le rinçage peut d’ailleurs être un geste à part entière de la routine capillaire, certaines personnes optent pour une eau déminéralisée, du vinaigre de cidre ou du citron. 

L’étape de l’après-shampoing est presque indispensable. Que ce soit pour démêler, booster la brillance, calmer les frisottis ou hydrater, on a souvent besoin d’un coup de pouce cosmétique.

La fréquence de la routine capillaire simple qui tourne autour du shampoing se fait en fonction de vos habitudes et des besoins de vos cheveux. A celle-ci peut se superposer une routine capillaire quotidienne avec un soin hydratant sans rinçage, par exemple, une huile de ricin, ou tout autre produit correspondant à vos besoins. Au quotidien, c’est aussi le coiffage qui est ritualisé : démêlage, en bonne et due forme, avec une brosse ad hoc et produit stylisant pour obtenir la coiffure de votre choix.