Comment sécher ses cheveux sans sèche-cheveux ?

Le sèche-cheveux, c’est une invention bien pratique et un gain de temps considérable mais en abuser, ce n’est pas une bonne idée ! On le sait, un usage répété de la chaleur cause des dommages et assèche la chevelure. Sans compter qu’en cas de panne d’électricité ou de week-end bivouac en pleine nature, son usage n’est tout simplement pas possible !

Heureusement, il existe d’autres alternatives pour faire sécher ses cheveux naturellement. Serviette, air libre, brosse chauffante, soins : on fait le tour des idées et on voit comment s’y prendre ! 

Le choix de la serviette

Qu’on sèche ses cheveux avec un sèche-cheveux ou non, la serviette est indispensable pour essorer la chevelure. Autant le dire, quand on décide de se passer d’un appareil séchant, la serviette est encore plus indispensable et doit être soigneusement choisie. 

A la sortie de la douche, c’est l’étape la plus délicate car c’est lorsque les cheveux sont trempés qu’ils sont le plus fragiles. L’idée, c’est donc d’opter pour une serviette qui les sèche le plus rapidement possible afin d’écourter ce moment où ils sont gorgés d’eau. 

Exit la traditionnelle serviette de bain éponge. En effet, le coton n’est pas l’idéal car le frottement de la matière avec les cheveux engendre des frictions qui fragilisent la fibre capillaire. Au bout du compte : des fourches et de la casse ! 

La serviette à cheveux en bambou est déjà une option bien plus envisageable. Dotée d’une très bonne capacité d’absorption, elle réduit le temps de séchage et se montre douce avec les cheveux. 

Le top du top, c’est la serviette à cheveux en microfibre, cette matière synthétique très dense, qui absorbe l’eau deux fois plus rapidement qu’une serviette éponge. Elle est aussi respectueuse de la fibre capillaire et permet d’ôter l’excédent d’eau sans frotter. 

Sécher ses cheveux avec une serviette

Tout le monde sait le faire mais avec les bons gestes, doux et précis, c’est encore mieux. 

On commence par essorer les cheveux avec les mains, avec délicatesse et sans les tordre dans tous les sens ! Ensuite, on sépare la chevelure et on tamponne partie après partie ses cheveux contre la serviette, sans frotter surtout. N’hésitez pas à insister sur les racines, toujours plus humides que les pointes. 

On procède ainsi pour l’ensemble de la chevelure en prenant bien soin d’utiliser un coin de serviette sèche pour chaque nouvelle partie. L’autre solution, après l’essorage, c’est d’enrouler la serviette autour des cheveux façon turban et de la garder ainsi une dizaine de minutes.  

Evidemment, après l’usage de la serviette vos cheveux sont encore humides mais le plus gros de l’eau a été absorbé. 

À l’air libre

Quand on veut remplacer le sèche-cheveux mieux vaut ne pas être trop pressés d’avoir les cheveux parfaitement secs. Selon la longueur de la chevelure cela peut prendre plusieurs heures ! Pas terrible, si on est en hiver et qu’on se retrouve à devoir sortir alors que les cheveux sont encore un peu mouillés.

Mieux vaut anticiper mais pas pour autant les laver le soir, juste avant de se coucher. En effet, le combo cheveu humide (donc fragiles) et frottements sur l’oreiller, c’est l’assurance de se retrouver au petit matin avec des cheveux abimés.

Néanmoins, si vous préférez faire votre shampooing le soir, le mieux est de les attacher, de façon leste, avant de dormir. 

Et sinon pour échapper aux cheveux mouillés pendant des heures, il faut partir vivre dans une contrée ensoleillée où souffle le sirroco, un sèche-cheveux naturel !

Lecture recommandée : Peut-on laisser sécher ses cheveux à l’air libre ?

Appliquer des soins

Un des inconvénients de sécher ses cheveux sans chaleur, c’est que le coiffage peut être plus compliqué. Les adeptes du brushing risquent d’être déçus et de trouver leurs cheveux raplaplas.

Pour parer à cela, le premier geste à faire, c’est de laisser poser, après le shampooing, un conditionner sur-mesure en fonction de votre nature de cheveu ou de la problématique que vous souhaitez résoudre.

L’idée, c’est de garder à tout prix une belle texture de cheveu. C’est aussi pour cela qu’après l’essorage, on peut imprégner sa chevelure d’un soin coiffant (volumateur si on veut donner du corps, crème texturisante pour définir les boucles, etc) qui facilitera la mise en forme. On garde en mémoire que l’effet wet hair est toujours tendance… 

Les appareils chauffants

Quand on cherche à se sécher les cheveux sans les abîmer et qu’on décide de se passer de sèche-cheveux, il faut savoir que la pire mauvaise idée serait de vouloir le remplacer par un fer à lisser ou à boucler ! En effet, non seulement ces appareils s’utilisent sur cheveux secs et n’ont pas vocation à sécher mais en plus vous risqueriez d’endommager sérieusement la fibre capillaire. 

En revanche, la brosse soufflante (et non chauffante) peut être considérée comme une solution. Elle est compatible avec des cheveux humides et permet de se sécher et brusher les cheveux en même temps.