Cheveux trop volumineux : 5 astuces pour les désépaissir

Cet article contient des liens d’affiliation. En achetant un produit via ce type de lien, le site web MissCheveux.fr est susceptible de percevoir une commission sur son prix de vente. Cela ne vous coûte pas un centime de plus et permet de rémunérer les rédactrices du magazine.

Les cheveux épais et volumineux, c’est magnifique, mais parfois compliqué à gérer au quotidien ; ce n’est pas celles qui se réveillent avec une crinière de lionne qui diront le contraire !

Afin de bien s’attaquer au problème, il faut comprendre d’où il vient. Nature de cheveux, implantation, état de la fibre capillaire, mauvais gestes : on fait le point sur tout ce qui fait monter le volume des cheveux.

Heureusement, comme toujours, il existe des solutions bien ciblées (soins et coiffure) pour contrer le volume et alléger sa masse capillaire. On vous dit tout !

Pourquoi mes cheveux sont volumineux ? 

Il faut savoir que l’implantation et la forme du cheveu sont déterminantes. Les cheveux souples poussent de manière oblique par rapport au cuir chevelu et leurs courbes (ou leurs boucles) occupent plus de place que des cheveux lisses qui poussent droit. 

L’autre point important, c’est l’état du cheveu.

Si le cheveu est hydraté et n’est pas abîmé, les écailles de la fibre capillaire sont imbriquées et parfaitement cimentées les unes avec les autres. Dans le cas où le cheveu est sec ou endommagé, les écailles sont comme hérissées, ouvertes, ce qui donne plus de volume. Plus l’état du cheveu est mauvais, plus les écailles sont soulevées, plus le pourtour de la tige capillaire est grand et plus il y a de volume.

La nature du cheveu joue aussi un rôle : les cheveux bouclés, de par leur forme arrondie, ont les cuticules moins bien alignées. Cela les rend poreux : ils retiennent ainsi moins l’hydratation et se dessèchent ; c’est le cercle infernal. 

Dans les facteurs externes, on retient que la chaleur est une source d’aggravation du problème. En effet, lorsqu’on se rince les cheveux à l’eau trop chaude, que l’on utilise des appareils chauffants ou qu’on les sèche à une température trop forte, on agresse la fibre capillaire et on l’endommage, avec les conséquences que l’on connaît…

Enfin, il y a d’autres gestes offensifs qui vont fragiliser le cheveu, comme les traitements chimiques, les centaines de coup de brosse ou les attaches trop serrées. 

Lecture recommandée : 4 conseils pour attacher ses cheveux sans les abîmer

5 astuces pour avoir des cheveux moins volumineux 

1. Effectuer un rituel autour du shampoing 

On accorde parfois peu d’importance à l’étape shampoing, en pensant qu’il s’agit juste de laver les cheveux. En fait, c’est un peu la base, et la façon dont cela va être fait a des conséquences sur le volume des cheveux.

S’il n’existe pas à proprement parler de shampoing pour diminuer le volume de ses cheveux, il faut à tout prix dire stop à ceux qui contiennent des sulfates ; on sait aujourd’hui qu’ils agressent la fibre capillaire en la décapant.

On trouve désormais de bonnes alternatives de shampoing doux — bio ou pas — à la composition plus respectueuse du cheveu. Une fois le shampoing versé, on malaxe doucement ses cheveux sans les frotter les uns contre les autres et en effleurant à peine les longueurs (car c’est surtout le cuir chevelu qui a tendance à se salir).

On le sait, c’est dur, mais on rince absolument à l’eau froide ! En effet, cela va permettre de resserrer les écailles contrairement à l’eau brûlante qui a l’effet inverse… On peut aussi additionner un jus de citron ou du vinaigre à la dernière eau de rinçage, astuce naturelle et top pour lisser les cuticules.

Lecture recommandée : Eau froide ou chaude : à quelle température se laver les cheveux ?

Pour sécher ses cheveux, on investit dans une serviette microfibre, hyper absorbante, qui va accélérer le temps de séchage et réduire les frisottis et donne un côté mousseux à la chevelure. On laisse ensuite sécher à l’air libre en ayant attaché au préalable ses cheveux en tresses, par exemple, afin de contenir la chevelure et de faire baisser le volume. 

Enfin, on garde en mémoire qu’un ou deux lavage(s) par semaine suffise(nt). 

2. Diminuer le volume de ses cheveux en les hydratant

L’hydratation est la clé quand on souhaite diminuer le volume de ses cheveux. Qu’on se le dise, les cheveux trop épais et volumineux ne peuvent pas être négligés et requièrent des soins adéquats sinon ils deviennent indomptables !

Après chaque lavage, on laisse poser quelques minutes un après-shampoing hydratant et/ou réparateur. Objectif : des cuticules bien lisses ! On use (et presque — on abuse) des soins ou sérums sans rinçage au quotidien, notamment si vos cheveux sont très secs.

À la manière d’une crème hydratante, ils vont apporter une dose de nutriments pour nourrir le cheveu. Afin de compléter la routine, une fois par semaine, on dégaine un masque pour une action nourrissante en profondeur. On peut varier les plaisirs entre un cataplasme d’huile végétale (par exemple : huile de coco, d’amande douce ou d’avocat) ou un masque acheté dans le commerce, gorgé d’actifs réparateurs. 

3. Prendre soin de ses cheveux la nuit

Si on ne souhaite pas avoir les cheveux trop volumineux, il faut s’occuper d’eux même la nuit !

S’ils sont laissés libres, on peut se retrouver le matin avec un volume démentiel et surtout incontrôlable. Le bon réflexe, c’est de les attacher avant de se coucher, cela limitera les frictions et de ce fait, les frisottis.

Les autres options possibles : plaquer ses cheveux avec des barrettes plates et larges ou les rassembler en une queue de cheval, un chignon haut ou une tresse. Cela ne prend que quelques minutes et c’est du temps de gagné pour les dompter le lendemain !

4. Couper ses cheveux

Le coiffeur est d’une grande aide quand on veut plus de légèreté. Lui demander une coupe de cheveux pour avoir moins de volume est d’ailleurs tout à fait possible !

On va chercher à désépaissir les cheveux avec une coupe effilée (et surtout pas dégradée — sinon c’est l’effet contraire qui va se produire, à savoir créer du volume !). Le coiffeur va utiliser un ciseau spécial qui permet de sculpter la chevelure en enlevant de l’épaisseur sans toucher aux longueurs.

En effet, conserver ses longueurs est intéressant car plus le cheveu est long, plus il est lourd et moins il sera volumineux. 

5. Lisser ses cheveux

C’est la technique la plus radicale — mais attention ! Une utilisation trop fréquente du fer à lisser abîme la fibre capillaire… tout comme un recours systématique au lissage en salon.

On préfèrera ainsi la technique naturelle du « wrap », plus doux, qui ne nécessite pas de chaleur. Il s’agit d’enrouler ses cheveux mouillés en les plaquant sur la tête à l’aide de pinces ou de barrettes, puis en les enturbannant dans un foulard de satin jusqu’à ce qu’ils soient secs.