4 recettes de shampoings solides maison

Le shampooing solide, c’est la tendance qui monte en flèche ! Tellement plus écologique, plus sain et plus respectueux du cuir chevelu, il cumule les avantages. L’un d’eux, c’est qu’avec un petit peu d’expérience, vous pouvez rapidement réaliser un shampoing solide maison qui mousse et qui est sur-mesure par rapport à votre problématique capillaire.

On détaille les raisons bétons qui nous poussent à nous retrousser les manches pour fabriquer du shampoing solide fait maison, la formule de base pour y parvenir et quatre recettes faciles à faire soi même.

Pourquoi faire son propre shampooing solide ?

Les cosmétiques solides, c’est la révolution beauté de ces dernières années. Amorcée timidement au début, le phénomène prend désormais une sacrée ampleur. Et on ne peut que le comprendre ! La première raison qui incite à passer au shampoing solide, c’est la motivation écologique. Et sur ce point là, le shampooing solide a tout bon. Entre zéro emballage et un flacon en plastique, il n’y a pas photo ! En France, on estime à environ 174 millions le nombre de flacons de shampoing vendus chaque année, à l’échelle de la planète, on compte en milliards de flacons ! Si tout le monde passait au shampoing solide, ce serait donc des économies d’emballage considérables. Cela se confirme aussi en terme d’empreinte carbone. Un pain de shampoing solide représente autant de nombres de lavages que trois flacons en plastique ; si on transpose cela en matière de transport cela signifie qu’un camion rempli de shampoings solides équivaut à 15 camions remplis de shampoings liquides ! Et si on fabrique soi-même son shampoing, c’est encore mieux car il n’y a carrément plus besoin de camion de transport !

L’autre argument fort en faveur des shampoings solides, c’est naturellement leur composition, bien plus épurée que celles des produits industriels. Un shampoing solide contient, par définition, peu d’eau (un shampoing classique en comporte plus de 70%). Qui dit peu d’eau dit moins de risques de prolifération bactérienne, dit pas besoin de conservateurs. En effet, dans tous les shampoings liquides, on trouve une bonne dose de conservateurs pour empêcher le produit de se dégrader et ces additifs, on le sait, sont largement accusés d’être, au mieux, allergènes, au pire d’être des perturbateurs endocriniens voir cancérigènes. C’est donc un large avantage du shampoing solide de ne pas en inclure à sa composition. 

La liste de ses ingrédients est d’ailleurs souvent courte et basique : une base lavante douce, un tensioactif doux et/ou biodégradable, des huiles ou beurres végétaux, et souvent quelques gouttes d’huiles essentielles. On s’évite, entre autre, les colorants et parfums de synthèse, bien souvent allergisants et qui n’apportent rien en terme de soin pour le cheveu. 

En résumé, la formulation va à l’essentiel et n’en est que plus respectueuse du cheveu. 

Enfin, un autre argument phare c’est celui des économies réalisées. En fabriquant votre propre shampoing solide, cela coûte beaucoup moins cher que de s’approvisionner en produits industriels au supermarché. Les ingrédients de base sont peu onéreux et le matériel nécessaire vite rentabilisé. En moyenne, le prix de revient d’un shampoing solide fabriqué soi-même est entre deux et trois euros, au bas mot la moitié du coût d’un flacon de shampoing. 

Le shampoing solide, c’est aussi trois fois moins encombrant à transporter lorsque l’on voyage et hyper pratique quand on prend l’avion ! Plus besoin de spliter son flacon en mini doses de 100ml ni de risquer qu’il se renverse.  

Comment fabriquer un shampooing solide ?

Bonne nouvelle, il n’y a pas besoin d’être un chimiste de haute voltige pour créer son shampoing solide ni d’investir dans un matériel de laborantin ni même d’y consacrer des heures et des heures ! Faire son propre shampoing solide, c’est plutôt facile et rapide. On ne va pas se mentir, on tâtonne parfois un petit peu au début surtout si on veut mettre au point sa propre recette, il faut prendre quelques précautions mais en suivant attentivement les différentes étapes, ca fonctionne très vite, très bien.  

Quels sont les ingrédients de base pour fabriquer un shampooing solide ?

Quand on veut se lancer dans la fabrication de shampoing solide DIY, il faut procéder, au préalable, à quelques achats afin de constituer son petit stock d’ingrédients. On peut aussi envisager d’acheter du matériel ou de faire avec ce que l’on a déjà à disposition.

L’ingrédient numéro un, c’est le tensio-actif, c’est à dire l’agent moussant de votre shampoing, celui qui va procurer de belles bulles. Il en existe plusieurs : SCI (sodium cocoyl sulfate), SLMI (sodium lauroyl methyl isethionate), SLSA (sodium lauryl sulfoacetate), SLS (sodium lauroyl sulfate). Il faut le choisir avec soin car il sera présent en grande quantité dans un shampoing solide (sa concentration double par rapport à un shampoing liquide).  

Le SCI est très utilisé dans la fabrication maison, il est issu de l’huile de coco et presque entièrement d’origine naturelle. Il mousse bien, est sans sulfates donc très doux et 100% biodégradable. Le hic, c’est qu’il n’est pas labellisé Ecocert car sa fabrication nécessite de l’oxyde d’éthylène, un composant toxique. 

Le SLMI, c’est à peu près la même chose, doux avec cuir chevelu, 80% naturel et entièrement biodégradable mais pas non plus certifiée Ecocert en raison d’une réaction chimique conséquente lors de sa préparation. 

Le SLSA est un dérivé naturel des huiles de noix de coco et de palme, c’est un tensioactif bon marché mais qui peut se révéler irritant pour le cuir chevelu. 

Enfin, le SLS est très prisé pour son efficacité. Sa formule, parfaitement naturelle, et son mode de fabrication clean en font un composant qui répond aux exigences du bio. L’inconvénient, c’est que c’est aussi une substance très décapante (on la retrouve souvent dans les produits ménagers) et qu’elle peut donc être hautement irritante. 

L’ingrédient numéro deux, qu’il vous faudra vous procurer, ce sont des huiles ou des beurres végétaux.  Chaque huile ou beurre aura une action spécifique en fonction de vos attentes pour vos cheveux. Huile d’olive, d’argan, de ricin ou beurre de karité, de coco ou encore de mangue, il vous faut étudier les différents bienfaits de chacun pour opter pour ceux qui répondront à vos besoins. 

Dans tous les cas, on reste cohérent avec sa démarche cosmétique naturelle et on opte pour des formules bio. 

On ajoute aussi souvent des poudres minérales que l’on peut mélanger. Un peu comme les huiles et le beurre, chacune possède des propriétés particulières, elles servent notamment à absorber l’excès de sébum. Shikakai, argile blanche, rhassoul, à vous de voir…

Il faut aussi du liquide pour dissoudre le tensioactif. On peut utiliser de l’eau qu’on choisit au choix, minérale ou florale. On peut aussi opter pour un lait végétal : amande, avoine… 

Enfin, ce n’est pas indispensable, mais certaines personnes apprécient de rajouter quelques gouttes d’huile essentielle, essentiellement pour parfumer leur shampoing. Gardez en tête que si le shampoing est destiné à un enfant ou à une femme enceinte, la prudence est de mise. 

En terme de matériel, vous aurez besoin d’une balance précise, d’un mortier, d’un fouet, d’un bol pour le bain-marie et d’un moule à savons. 

Quelle est la recette de base du shampoing solide ?

  • 50 grammes de tensioactifs.
  • 20 grammes d’huile ou de beurre végétal.
  • 10 grammes de poudre végétale ou minérale.
  • 15 grammes de liquide.
  • 15 gouttes d’huile essentielle. 

Quelles sont les étapes de réalisation d’un shampoing solide ?

  1. Versez doucement dans le bol les tensio-actifs. Attention, ceux-ci sont volatiles et potentiellement irritants pour les voies respiratoires ;
  2. Ajoutez le liquide, ainsi que l’huile ou le beurre végétal ;
  3. Faites fondre l’ensemble au bain marie. Travaillez la matière avec un mortier afin de dissoudre les tensioactifs et d’obtenir une pâte collante et homogène ;
  4. Hors du feu, ajoutez la poudre et fouettez le mélange ;
  5. Laissez refroidir quelques minutes puis verser les huiles essentielles, mélangez à nouveau ;
  6. Transvasez le shampoing dans votre moule en tassant bien avec les mains ;
  7. Laissez refroidir 24 heures avant de démouler ;
  8. Une fois démoulé, laissez votre shampoing sécher une semaine avant de l’utiliser ;

4 recettes de shampoings solides à faire soi-même

Shampoing solide maison pour cheveux gras

Celui-ci est parfait pour assainir le cuir chevelu, absorber l’excès de sébum et réguler sa production. Il permet d’espacer les shampoings sans trop assécher les pointes. 

  • 50 grammes de tensioactifs ;
  • 15 grammes d’eau minérale ;
  • 10 grammes de poudre d’argile verte ;
  • 20 grammes huile de coco ;
  • 15 gouttes d’huile essentielle de romarin.

Shampoing solide maison pour cheveux secs

Ce shampoing solide hydratant régénère et nourrit en profondeur la fibre capillaire, il va aussi booster la brillance et la souplesse. Il plaira également aux cheveux bouclés !

  • 15 grammes d’huile d’avocat ;
  • 5 grammes huile de ricin ;
  • 15 grammes d’eau florale de camomille matricaire ;
  • 50 grammes de tensioactifs ;
  • 5 grammes de poudre d’orange ;
  • 5 grammes de poudre d’orties blanches.

Shampoing solide maison pour cheveux normaux

C’est celui-ci qu’il faut pour conserver la beauté des cheveux normaux, il hydrate juste ce qu’il faut tout en gainant naturellement le cheveu ce qui procure un effet volume bien appréciable. 

  • 50 grammes de tensioactifs ;
  • 15 grammes de lait d’avoine ;
  • 10 grammes de poudre de guimauve ;
  • 10 grammes de beurre d’aloe vera ;
  • 10 grammes d’huile de brocoli ;
  • 15 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang.

Shampoing solide maison pour cuirs chevelus sensibles

La poudre de neem fait partie des poudres ayurvédiques reconnue pour ses propriétés détoxifiantes et anti-bactériennes. C’est un anti-pelliculaire puissant qui aide aussi beaucoup les cuirs chevelus irrités par le psoriasis. 

  • 50 grammes de tensioactifs ;
  • 15 grammes d’eau minérale ;
  • 10 grammes de poudre de neem ;
  • 20 grammes d’huile de sésame ;
  • 15 gouttes d’huile essentielle de lavande.