Comment connaître la porosité de ses cheveux et les soins à apporter ?

On ne pense pas forcément à se demander si on a des cheveux poreux ou pas, et pourtant, c’est une donnée essentielle. Parfois, on s’enduit les cheveux de masque, on nourrit les pointes ou encore on se focalise sur des soins bios sans obtenir les résultats voulus. C’est frustrant !

La perméabilité du cheveu peut être en cause : si on n’adapte pas sa routine capillaire à la porosité de ses cheveux, c’est perdu d’avance. On regarde de plus près ce qu’est la porosité, ce que cela engendre, puis comment déterminer la porosité de ses cheveux et enfin, comment ajuster ses soins en fonction du niveau de perméabilité. 

La porosité des cheveux, c’est quoi ?

La définition de la porosité est simple : c’est la capacité à absorber l’humidité et à retenir l’eau. En terme de cheveux, c’est donc la propension des écailles à s’ouvrir (ou non) pour « boire » et garder l’eau et les soins apportés.

Si la kératine, constituant principal du cheveu, et les cuticules, sont en bon état, le cheveu est normalement poreux. Il est capable d’absorber et de retenir les actifs. C’est le cas de figure le plus favorable mais comme pour beaucoup de choses, nous ne sommes pas toutes égales !

Certaines femmes ont des cheveux poreux et d’autres des cheveux non poreux. Cela peut varier en fonction de la nature des cheveux : la porosité des cheveux bouclés n’est pas la même que celle d’une chevelure lisse, par exemple, mais ce n’est pas le seul critère.

Il faut aussi savoir que la porosité se modifie au cours de la vie. En vieillissant, les cheveux blancs et gris sont, par nature, très poreux. La porosité peut également être altérée par des soins inadaptés, des agressions extérieures (soleil, pollution…), des habitudes capillaires (sèche-cheveux, fer à boucler…) et des traitements chimiques (coloration, lissage…).

Bref, la porosité d’un cheveu n’est jamais définitive !

Naturellement, les soins appliqués doivent tenir compte de la perméabilité : on ne peut pas vouloir hydrater les cheveux peu poreux avec un produit qui va davantage encore ouvrir les écailles des cheveux. Il faut du sur-mesure !

Tester la porosité de ses cheveux

Pour savoir si on a les cheveux poreux, il existe un test très facile et rapide à réaliser.

Pour commencer, on remplit un verre d’eau à température ambiante puis on prélève sur sa brosse une mèche (attention, les cheveux doivent être parfaitement propres et sans produit de coiffage — ce qui pourrait les alourdir et donc fausser le résultat).

On dépose les cheveux dans le verre d’eau et on attend quelques minutes. Après ce laps de temps, il suffit d’observer où se trouvent les cheveux.

S’ils sont à la surface, il s’agit de cheveux à faible porosité, en revanche, au fond du verre, ce sont des cheveux à forte porosité. Au milieu, ce sont des cheveux normalement poreux. 

En cas de doute, vous pouvez affiner ces résultats avec un autre test, celui du toucher.

Il suffit de faire glisser ses doigts le long d’une mèche. Si vos doigts sentent des imperfections, votre cheveu est probablement poreux. Si l’aspect est très lisse et que les doigts glissent très facilement, c’est sans doute un cheveu peu poreux. Et enfin, si vos doigts glissent facilement même si le cheveu n’est pas parfaitement lisse, c’est synonyme de porosité moyenne. 

D’autres indices peuvent aussi vous orienter comme le temps de séchage (les cheveux poreux sèchent beaucoup plus vite) ou encore l’aspect (les cheveux peu poreux sont souvent mousseux). 

Les différents types de porosité de cheveux

Les cheveux à faible porosité

Les écailles sont très serrées et fermées. Les soins pénètrent difficilement et le cheveu peut se saturer rapidement en surface (il faut garder la main légère quand on utilise des soins ou des coiffants). Le bon côté, c’est que le cheveu retient bien l’hydratation. 

Le challenge numéro un de la routine pour cheveux peu poreux, c’est l’ouverture des écailles et l’une des clés pour cela, c’est d’utiliser la chaleur. On mise sur l’eau chaude (pas brûlante non plus !) au moment du shampooing puis sur une serviette chaude à enrouler en turban pour la pose du masque.  

Côté soin, on se tourne vers des huiles légères pour cheveux peu poreux. En vrac, huile d’argan, de pépins de raisin ou de jojoba. On les utilise en bain d’huile (on peut les chauffer légèrement  avant application) deux fois par mois pour booster l’hydratation. Un des actifs star des cheveux afros, l’aloe vera, fait aussi des miracles utilisé en soin des cheveux peu poreux.   

Une fois par mois, le shampooing clarifiant pour cheveux poreux est indispensable pour détoxifier la chevelure. En effet, le cheveu saturant vite, il faut empêcher l’accumulation des résidus sinon cela deviendra encore plus difficile de pénétrer la fibre capillaire. 

Les cheveux à forte porosité

Ici, les cuticules sont hérissées et ouvertes. Les soins n’ont aucun mal à pénétrer la fibre capillaire mais il ne sont pas retenus et ressortent aussitôt ! Les écailles n’assurent plus leur rôle protecteur du cheveu : il est à nu et se fragilise. Le cheveu devient terne, cassant et s’emmêle facilement. 

Le but principal de la routine pour cheveux à forte porosité est de resserrer les écailles afin que les actifs restent dans la fibre capillaire. Ici, on range ses appareils chauffants car on évite à tout prix le chaud et on privilégie le froid. On termine donc le rinçage du shampooing par un jet d’eau bien fraîche auquel on peut additionner un volume de vinaigre de cidre, imparable pour refermer les écailles du cheveu naturellement. 

On pense aussi à se procurer de la glycérine végétale, excellent hydratant, qu’on trouve en sérum pour cheveux poreux mais qu’on peut également incorporer à une recette maison.

Autre option : les huiles et beurres végétaux denses, ils n’ont pas leur pareil pour doper l’hydratation de la chevelure. On fonce, par exemple, sur les huiles de coco, d’avocat, de ricin et de karité ou les beurres de macadamia, de cacao, et de mangue. 

Enfin, on booste la kératine avec un masque protéiné pour cheveux poreux. 

Les cheveux à porosité normale

Les cuticules sont ouvertes juste ce qu’il faut. Les soins pénètrent facilement et la fibre capillaire retient l’hydratation. Autrement dit, lorsque vous faites un soin, le cheveu profite pleinement de tous les actifs. La chevelure est en bonne santé et elle a un aspect brillant. C’est super ! Votre routine capillaire est sûrement adéquate donc vous pouvez la conserver.

Gardez quand même en tête que la porosité peut s’altérer au fil du temps et des expériences capillaires, n’hésitez pas à vérifier de temps en temps.