Cheveux et eau calcaire : comment les en protéger ?

Le calcaire est souvent incriminé pour des problèmes de peaux, d’appareils ménagers et aussi de cheveux secs, fragiles, fades et cassants ! Une grande partie de la population est confrontée au problème et doit composer avec.

En comprenant ce qu’est une eau trop dure et quelles conséquences cela entraîne sur les cheveux, on peut envisager la mise en place de solutions. Filtre à eau, shampoing anti-calcaire, eau de rinçage : trouvez votre parade pour lutter contre le calcaire dans les cheveux.

Qu’est-ce qu’une eau calcaire ?

L’eau, tout au long de son parcours, se charge de sels minéraux et d’oligo-éléments. Les roches et sols arpentés par l’eau lui apportent différents taux de concentration de ces éléments, en fonction de sa provenance. 

Lorsque l‘on qualifie une eau de calcaire ou dure, c’est qu’elle contient une forte teneur en calcium et en magnésium. On appelle calcaire ou tartre, les résidus compacts et durs formés lors de la cristallisation du calcium et du magnésium. 

On peut mesurer le taux de concentration en calcaire d’une eau, l’unité est le degré français (°F). On retient communément trois catégories : eau douce (entre 0 et 15°F), eau dure (entre 15 et 30°F), et eau très dure (au-delà de 30°F). Selon la géologie des terrains traversés, l’eau est plus ou moins calcaire (l’eau est très douce, par exemple, dans le Massif Central mais très dure dans les Alpes).

Le problème posé par le calcaire, c’est qu’il se dépose sur toutes les surfaces qu’il rencontre et qu’il peut être difficile à éliminer. 

Quels sont les effets du calcaire sur les cheveux ?

Le tartre est responsable de pas mal de dégâts sur son passage… Il obstrue les pommeaux de douche, encrasse les canalisations, affecte les résistances des appareils ménagers, etc. 

Lorsqu’il est en contact, en excès, avec la peau et les cheveux, c’est aussi problématique. Disons le clairement : le calcaire abîme les cheveux. Il se dépose en film sur leur surface et empêche l’humidité et les soins de pénétrer la fibre capillaire. 

Une conséquence très fréquente d’une eau trop calcaire, c’est l’apparition de pellicules. En effet, les résidus de magnésium et de calcium étouffent le cuir chevelu, cela l’irrite et entraîne sa desquamation. Beaucoup de personnes se plaignent aussi de cheveux qui grattent voire de chute de cheveux. Tout cela à cause du calcaire sur le cuir chevelu !

On constate aussi, souvent, que les cheveux rincés avec une eau dure apparaissent ternes. En se déposant en couche sur la fibre capillaire, le calcaire empêche les cuticules de refléter la lumière, d’où l’aspect assombri de la chevelure. 

Enfin, c’est tout sauf glamour mais les saletés ont tendance à s’accrocher facilement au calcaire. Pas besoin de faire un dessin, on comprend aisément pourquoi on se retrouve avec les cheveux poisseux, des mèches qui s’emmêlent et une odeur pas très agréable.

Lecture recommandée : Cheveux poisseux : que faire pour s’en débarrasser ?

Comment enlever le calcaire sur les cheveux ?

Vu les méfaits du tartre, il y a de quoi vouloir raisonner en terme de solutions et bien heureusement, c’est possible !

1. Le filtre à eau

C’est l’option la plus radicale et la plus exhaustive. Il existe plusieurs dispositifs mais la méthode est la même : filtrer les résidus de calcium et de magnésium pour lutter contre le calcaire de l’eau. Cela permet d’adoucir l’eau sans adoucisseur. Il y a bien des carafes filtrantes mais c’est moyennement pratique si c’est pour se rincer les cheveux !

Le plus commode pour notre problématique, c’est un appareil de filtration que l’on installe entre le mitigeur et le flexible de la douche. On trouve aussi sur le marché des pommeaux de douche avec filtre intégré. Ces deux procédés affichent une efficacité très importante puisqu’ils permettent de limiter à près de 99 % le calcaire. 

Dans la même veine, on peut investir dans un adoucisseur d’eau, un système qui se branche sur la canalisation principale d’arrivée d’eau du logement. Très efficient et durable, ce procédé n’en reste pas moins plus onéreux. 

2. Le shampoing clarifiant

Bien sûr, tous les shampoings ont vocation à éliminer les saletés mais le shampoing clarifiant travaille en profondeur pour éliminer tous les résidus du cuir chevelu. Il va débarrasser la chevelure des produits coiffants, des particules polluantes et aussi des différents minéraux dont le calcaire. Cela va avoir plusieurs effets immédiats : assainir et apaiser le cuir chevelu, restaurer l’éclat de la fibre capillaire, aérer et alléger le cheveu. 

Attention, ce type de shampoing est un bon soin anti-calcaire mais contient des actifs décapants, il n’est donc pas recommandé de l’utiliser trop fréquemment (mise en garde spéciale aux cheveux colorés qu’il peut affadir !).

Une fois par mois, on opte pour ce shampoing pour eau dure et c’est bien suffisant. Afin que tout soit parfait, on pense à appliquer ensuite un après-shampoing hydratant pour que le cheveu resplendisse (nettoyer en profondeur, c’est bien, mais il vaut mieux veiller à ne pas dessécher non plus sinon c’est le cercle infernal !).

3. Le vinaigre

Nos grand-mères nous l’ont enseigné, la meilleure eau de rinçage anti-calcaire, c’est le vinaigre de cidre ! Peu coûteux et naturel, grâce à ses propriétés astringentes, il neutralise le calcaire des cheveux et permet aussi de refermer les écailles de la fibre capillaire. Autant dire qu’en terme de brillance, cela procure un maxi effet ! 

Le procédé est simple : on mélange trois ou quatre cuillères à soupe de vinaigre de cidre (en fonction de la longueur des cheveux) dans une bouteille avec de l’eau minérale et on rince l’ensemble de la chevelure avec.