Coloration ton sur ton : tout savoir sur cette variante

La coloration ton sur ton présente de nombreux avantages et est un premier pas quand on hésite à se colorer les cheveux.

En effet, avec cette coloration, on ne s’éloigne pas trop de sa couleur naturelle mais on gagne pas mal en éclat, le tout sans trop fragiliser la fibre capillaire.

Coloration ton sur ton sans effet racine et tenue temporaire : ce sont deux petits atouts en plus pas négligeables !

Cheveux bruns, roux, ou blonds foncés : il y a une coloration ton sur ton pour toutes !

Qu’est-ce qu’une coloration ton sur ton ?

Une coloration ton sur ton par définition, c’est une coloration « soft », on parle aussi de coloration semi-permanente. 

La composition comprend un agent oxydant (certaines marques proposent des produits sans oxydant) mais est garantie sans ammoniaque, elle est donc moins agressive pour le cheveu.

Avec cette coloration, il n’y a pas l’étape d’éclaircissement (on ne peut donc que foncer ses cheveux, pas les éclaircir), la couleur se dépose sur le cheveu et ne pénètre pas la fibre capillaire. Elle offre un résultat très naturel et subtil.

Coloration ton sur ton : pour qui ?

Comme son nom l’indique, avec une coloration ton sur ton, on ne s’éloigne pas trop de sa couleur naturelle. On garde en tête que deux teintes supplémentaires, c’est suffisant pour un résultat fondu.

Vous n’allez pas changer de tête avec une coloration ton sur ton mais en revanche, elle ravive sacrément l’éclat. Sur cheveux fatigués et ternes, c’est appréciable !

Elle est parfaite aussi pour neutraliser des reflets indésirables si une couleur a viré, par exemple ou, au contraire, en sublimer d’autres.

Enfin, pour cacher les cheveux blancs, la couleur ton sur ton est une bonne option mais seulement s’ils ne sont pas encore trop nombreux.

Coloration ton sur ton : des contre-indications ?

La formule d’une coloration ton sur ton reste tout de même chimique. Les agents contenus peuvent se révéler potentiellement nocifs s’ils passent dans le sang.

C’est pour cela qu’il est préférable de s’abstenir si on est enceinte ou en cours d’allaitement.

Si l’on souhaite vraiment se colorer les cheveux pendant la grossesse, on opte pour une coloration ton sur ton naturelle, à la composition complètement clean !

Est-ce que les colorations ton sur ton abîment les cheveux ?

On l’a vu : grâce à leur formule sans ammoniaque, les colorations ton sur ton abîment moins les cheveux.

Contrairement à la coloration permanente, les écailles ne sont pas ouvertes, la cuticule est moins fragilisée et cela rend les cheveux moins desséchés.

Néanmoins, les substances utilisées pour des mèches ton sur ton restent chimiques et donc toxiques. Si on a trop souvent recours à ces traitements, le cheveu peut devenir poreux.

Quelle coloration ton sur ton choisir ?

On pense souvent que nos cheveux sont plus foncés que ce qu’ils sont vraiment donc la première chose à faire, c’est de se munir d’un nuancier.

À partir de la couleur des racines, on peut envisager jusqu’à deux teintes plus soutenues (rappel : on ne peut pas éclaircir).

L’autre paramètre important, c’est la carnation : il faut absolument que ça matche avec les cheveux !

Les cheveux châtains et peaux mates peuvent partir sur du cuivré ou des reflets caramel ou noisette, par exemple.

Si on a plutôt le teint clair, le marron glacé peut être ravissant mais aussi le blond vénitien ou les châtains clairs. Avec un teint rosé, le blond cendré sied très bien !

En terme de marques, il y a l’embarras du choix : en grande surface, on trouve facilement du L’Oréal, Garnier, Schwarzkopf, Frank Provost, Jean-Louis David ou encore Dessange.

Sur Bleu Libellule, ou la Boutique du coiffeur, on va trouver des gammes pros comme Dialight ou Diarichesse de L’Oréal Professionnel, Redken, Igora Vibrance ou bien encore Wella.

Si on recherche plutôt une coloration végétale, on peut miser sur Logona qu’on trouve en boutique bio ou dans certaines pharmacies.

Comment faire une coloration ton sur ton soi-même ?

C’est de loin la coloration la plus facile à appliquer à la maison.

La première chose à penser, c’est de protéger ses mains avec des gants et le front avec un corps gras afin de ne pas colorer la peau.

Idem pour les vêtements : enfilez une vieille blouse avant de commencer ! 

Il faut ensuite procéder au mélange, entre l’oxydant et la coloration, en suivant le dosage indiqué sur le mode d’emploi.

L’application se fait mèche par mèche, en répartissant, avec le peigne, la préparation de la racine à la pointe. On termine en malaxant les mèches aux doigts, comme lors d’un shampoing, pour appliquer le produit uniformément. 

On respecte scrupuleusement le temps de pose (en général une vingtaine de minutes) puis on rince abondamment.

Comment entretenir sa coloration ton sur ton ?

La façon dont vous allez l’entretenir est déterminante pour la conserver plus longtemps. Clairement, il faut opter pour un shampoing et un soin pour cheveux colorés.

Ces formules sont étudiées pour fixer les pigments sur le cheveu et éviter un dégorgement trop rapide, nourrir la fibre capillaire qui en a bien besoin même si la coloration est sans ammoniaque et enfin, faire briller la chevelure. 

Après chaque shampoing, on laisse poser un masque, même si ce n’est que quelques minutes. Des cheveux bien soignés, ce sont des cheveux plus beaux !

Combien de temps tient une coloration ton sur ton ?

C’est une des grandes différences avec une coloration permanente : la version ton sur ton est temporaire et tient de 6 à 8 semaines.

Elle s’affadit au cours des lavages mais on peut utiliser un shampoing repigmentant pour jouer un peu les prolongations.

D’autre part, sa durée de vie est moins importante mais comme la coloration est proche de la couleur naturelle, l’effet racine se fait beaucoup moins ressentir !

À quelle fréquence renouveler sa coloration ton sur ton ?

Les coiffeurs recommandent d’attendre que la couleur se soit complètement estompée avant de renouveler l’opération.

Bien que la composition soit moins agressive pour le cheveu qu’une coloration classique, cela reste un traitement chimique qu’il ne faut pas employer trop souvent. 

Si on se tourne vers une coloration ton sur ton sans ppd, ou complètement bio, on peut envisager une fréquence plus rapprochée. 

Combien coûte une coloration ton sur ton chez le coiffeur ?

Une coloration ton sur ton professionnelle varie en fonction de plusieurs facteurs et notamment la longueur des cheveux ; si les cheveux sont longs, le tarif est plus élevé, d’une dizaine d’euros souvent.

C’est dans les grandes villes que l’on trouve le plus grand écart de tarifs : on peut payer une trentaine d’euros comme plus de 150 €, selon la notoriété du salon.

Difficile de donner une fourchette moyenne mais en général, en salon franchisé, on paie entre 40 € et 50 € pour des cheveux courts et entre 50 € et 60 € pour des cheveux longs.