Cheveux brûlés/cramés : que faire pour les sauver ?

On ne va pas se mentir, une mèche de cheveux brûlée, c’est la panique.

Il suffit d’une décoloration ratée, d’un accident, d’un abus de soleil ou d’un lissage à trop haute température…

On serait prête à tout pour trouver le soin miracle pour réparer des cheveux brûlés !

Malheureusement, il n’existe pas…

Mais on peut quand même tenter d’améliorer la texture du cheveu ou sauver les apparences ! Et surtout, on mise sur le préventif : on adopte les bons gestes et on fuit ceux qui risquent de nous consumer les cheveux !

Comment reconnaître des cheveux brûlés ?

Parfois, on ne réalise pas tout de suite que l’on a les cheveux cramés, on peut penser qu’ils sont simplement abîmés ou très desséchés.

Le principal signe qui ne trompe pas : au toucher, le cheveu est dur et rugueux, on a l’impression que c’est de la paille.

Autre indice : les cheveux sont très noués et lorsque l’on tente de les démêler, ils se cassent et restent sur la brosse.

Pour compléter le tableau, ils ont perdu leur bel éclat et apparaissent bien ternes.

Enfin, ils subissent l’électricité statique de plein fouet et sont difficilement coiffables.

Si votre chevelure présente tous ces signes, il n’y a plus de doute possible : ils sont complètement brûlés.  

Cheveux brûlés : les causes possibles

Il peut y avoir plusieurs explications à une chevelure cramée mais la question qui agite face à ce cas de figure, c’est de savoir est-ce que les cheveux brûlés repoussent ?

La réponse est OUI (heureusement) !

Les cheveux poussent par la racine et peu importe l’état dans lequel sont les longueurs, les nouveaux cheveux qui poussent sont sains et ne sont donc pas brûlés.

On peut avoir l’impression que la repousse est lente mais c’est surtout un effet d’optique : les mèches brûlées sont devenues fourchues, se dédoublent et se cassent, laissant croire que le cheveux ne s’allonge plus.

Lecture recommandée : Cheveux fourchus : que faire pour se débarrasser des fourches ?

Il y a quand même un cas où le diagnostic capillaire est moins encourageant : si le cuir chevelu a été gravement brûlé et que cela a entraîné la destruction du follicule pileux.

Dans ce cas, plus dramatique, le cheveu ne repoussera pas, il s’agit d’alopécie cicatricielle.

En revanche, même si le cheveu a été brûlé à la racine, il peut repousser tant que le bulbe n’est pas endommagé.

Cheveux brûlés chimiquement 

On peut se retrouver avec les cheveux brûlés après une décoloration, à la suite d’un lissage japonais ou d’une coloration mais aussi après une permanente ou après un balayage !

Le point commun de tous ces traitements, ce sont bien sûr les substances chimiques contenues dans les produits.

Certaines sont beaucoup trop fortes et/ou trop acides et vont brûler les peaux et les cheveux les plus sensibles.

La brûlure peut se produire lors d’un traitement particulier si le produit est définitivement trop agressif ou à la longue, à force d’enchaîner, trop fréquemment, les traitements chimiques comme, par exemple, la teinture ou le défrisage

Cheveux brûlés par le feu

Quand on parle brûlure, on pense forcément au feu et aux flammes.

Malheureusement cette situation, de loin la plus impressionnante, peut se produire. C’est le cas notamment lors de certains accidents domestiques ou imprévus catastrophiques !

Dans ce genre de situation, pas de discussion possible, on consulte un dermatologue et on n’applique aucun produit sans son approbation.

Cheveux brûlés par les appareils chauffants

Il n’est pas rare de se retrouver avec les cheveux brûlés par le fer à lisser ou par le sèche-cheveux.

Lorsque l’on est adepte des appareils chauffants et qu’on les utilise au quotidien ou presque, la prudence s’impose.

En effet, ces appareils montent très haut en température et affichent souvent jusqu’à plus de 200 °C ! Clairement dès qu’on dépasse les 180 °C avec un lisseur, on prend des risques…

Lecture recommandée : 8 conseils pour sécher ses cheveux sans les abîmer

Cheveux brûlés par le soleil

L’été, on pense à bien protéger sa peau pour éviter les coups de soleil mais les cheveux sont souvent oubliés ! Et quand on applique un soin, ce n’est pas toujours pertinent !

C’est le cas, par exemple, de l’huile de monoï dont on enduit généreusement les chevelures, c’est une erreur car il n’y a pas mieux pour griller le cheveu !

Les radiations du soleil endommagent grandement les cuticules qui, de ce fait, ne peuvent plus assurer la protection du cortex. L’état des cheveux va alors se dégrader et encore plus vite s’ils sont fins.

Lecture recommandée : 7 conseils pour prendre soin de ses cheveux en été

Comment sauver ses cheveux brûlés ?

Si vous êtes complètement démunie devant vos cheveux brûlés et cassés, une bonne idée peut être de rendre visite à votre coiffeur avant d’entamer quoi que ce soit.

Qu’on se le dise tout de suite, il n’y a pas de remède miracle mais un professionnel pourra évaluer les dégâts sur la matière et vous conseiller.

Évidemment, une option radicale, c’est de couper ses cheveux brûlés. On élimine les parties les plus abîmées et cela redonne un peu d’allure à l’ensemble. 

Côté réparation, il n’existe pas spécifiquement de produits pour les cheveux brûlés mais vous pouvez les soigner en optant pour des actifs nourrissants : l’huile de coco, l’huile de ricin et le beurre de karité.

La solution, c’est toujours de nourrir ses cheveux brûlés, par exemple, avec un soin maison, et d’opter pour un shampoing doux, même si on le répète, on ne pourra pas complètement réparer des cheveux cramés. 

Comment éviter de brûler ses cheveux : les gestes à adopter et à éviter

Les DO’s :

  1. Protéger systématiquement ses cheveux avec un soin thermo-protecteur avant d’utiliser un appareil chauffant. C’est le minimum vital !
  2. L’été, à la plage ou en balade, porter un chapeau ou une casquette pour empêcher les rayons UV d’attaquer la chevelure. A défaut, s’enduire les cheveux d’un spray anti UV. 
  3. Alterner les jours où vous employez un appareil chauffant et les jours où vous vous en remettez à des produits de styling pour vous coiffer.  
  4. Attacher vos cheveux quand vous cuisinez au gaz ou que vous préparez un feu de cheminée. Un accident est vite arrivé. 
  5. Accordez de l’importance à la composition des soins que vous appliquez sur vos cheveux. Mieux vaut se méfier des formules trop lourdes… 

Les DONT’s :

  1. Régler votre appareil chauffant sur la température la plus élevée pour aller plus vite.
  2. Vouloir lisser ou boucler au fer chauffant des cheveux encore humides ou pire trempés. C’est le meilleur moyen de les cramer. 
  3. Accumuler les traitements chimiques sans laisser de répit aux cheveux ni leur apporter de soin réparateur entre temps. 
  4. Trop approcher le sèche-cheveux de vos mèches. Ca ne sèchera pas plus vite et vous risquez de vous retrouver avec des cheveux secs brûlés. 
  5. Vouloir éliminer soi-même ses fourches en les brûlant à la bougie ! Si cette pratique est courante en Amérique du Sud, on ne s’y risque pas chez soi !