Faut-il utiliser son lisseur sur des cheveux secs ou humides ?

C’est une question bien pertinente, surtout le matin, entre le shampooing, le séchage, le lissage (et tout le reste) quand le temps est compté à la minute près pour se préparer ! On a toujours entendu que les fers à lisser s’employaient sur des cheveux secs mais depuis quelques temps de nouveaux produits, aux technologies élaborées, ont fait leur apparition et changent la donne ! Si tous les lisseurs peuvent être utilisés sur cheveux secs, seuls certains peuvent l’être sur cheveux mouillés. Alors team cheveux secs ou humides ? On fait le point sur les deux méthodes. 

Peut-on utiliser un lisseur sur cheveux secs ?

Clairement oui, et c’est même ce qui est le plus conseillé. La majorité des lisseurs vendus sur le marché s’utilisent sur cheveux secs. Idéalement, il faudrait laisser ses cheveux sécher à l’air libre puis procéder au lissage ainsi ils ne seraient pas exposés trop longtemps à la chaleur. Dans la vraie vie, on a parfois besoin d’aller un peu plus vite et de sécher au sèche-cheveux ! Pour limiter la casse, on règle le séchoir électrique sur une température pas trop élevée et on finit à l’air froid. Ca prend un petit peu plus de temps mais c’est plus respectueux du cheveu qui, in fine, sera moins fragilisé. Evidemment, si on est archi pressés, on peut sécher à une vitesse plus forte mais on garde bien en tête que cela ne doit pas être une habitude. 

Dans tous les cas, on n’oublie pas d’appliquer scrupuleusement sur l’ensemble de la chevelure un spray thermo-protecteur avant d’attaquer l’étape du lissage. Ce soin va créer une barrière à la surface de la fibre capillaire pour la protéger et comprend aussi des atouts cosmétiques, ainsi le cheveu sera plus brillant. 

Le bon geste : on vaporise le produit à une quinzaine de centimètres puis on le répartit sur l’ensemble à l’aide d’un peigne. On peut ensuite attaquer le lissage mèche par mèche en faisant glisser le fer doucement. Le résultat est généralement impeccable après un seul passage. 

Peut-on utiliser un lisseur sur cheveux humides ?

Oui c’est possible mais pas avec n’importe quel lisseur ! Des lisseurs, nouvelle génération, sont apparus et permettent cela. Il y a d’un côté, les wet and dry, c’est une nouvelle technologie spécifique qui permet de sécher et de lisser le cheveu dans le même temps. En pratique, le lisseur détecte le taux d’humidité du cheveu et adapte la température des plaques en fonction. 

Il y a aussi le procédé du lisseur vapeur qui repose sur la chaleur humide. Le fer est muni d’un réservoir d’eau et rejette de la vapeur (un peu comme un fer à repasser !) Utiliser un lisseur vapeur sur des cheveux humides permet d’éviter la déshydratation de la fibre capillaire, un risque réel avec un fer classique. 

Plusieurs marques proposent aujourd’hui ce type d’appareil, comme Remington, GHD ou encore L’Oréal Professionnel avec le Steampod. 

Mais avant tout, soyons bien clair sur la définition du cheveu humide ! Il s’agit d’un cheveu qui a été au préalable essoré avec une serviette pour enlever le plus gros de l’humidité. En aucun cas, on utilise un lisseur, quel qu’il soit, avec les cheveux trempés ! Deux raisons à cela : d’une, on parle quand même d’un appareil électrique et de deux, ce serait le meilleur moyen pour se brûler les cheveux et les abimer définitivement! Bref, deux dangers conséquents !

Si tout le monde est d’accord pour dire que ces technologies permettent de faire gagner un temps précieux, leur efficacité est un peu plus contestée et certains pensent que le résultat est moins convaincant que lorsque l’on procède sur cheveux secs.  

Comme pour tous les appareils chauffants, on retient qu’il est préférable d’espacer un peu leur utilisation car à la longue, ils peuvent endommager la fibre capillaire.