Recette d’après-shampoing maison à l’huile de coco

L’huile de coco a tout pour plaire : elle est exotique à souhait, 100% naturelle et dotée d’un parfum gourmand et de propriétés extras pour les cheveux ! Découvrons plus en détail ce soin gorgé d’acides gras, de nutriments précieux pour la fibre capillaire, ainsi que ses différents modes d’action sur le cheveu. 

En prime, on vous livre une recette facile et rapide pour fabriquer soi même son après-shampoing à l’huile de coco et on vous explique comment l’appliquer pour un résultat au top !

Quels sont les bienfaits de l’huile de coco dans un après-shampoing ? 

Ce qui rend l’huile de coco si particulière et surtout si efficace, c’est que c’est une des rares huiles capable de s’infiltrer dans les écailles du cheveu. La plupart des huiles végétales enrobent le cheveu et forment un film lipidique autour.

L’huile de coco, elle, grâce à sa structure, traverse l’enveloppe externe du cheveu pour atteindre en profondeur la fibre capillaire. Sa composition, très riche en acide laurique associée à une bonne teneur en vitamine E et K, en fait un soin parfait pour la santé capillaire.

Nourrir et fortifier

Beaucoup de gens sont en carence d’oméga 3-6-9, et parmi les répercussions engendrées, on compte les dommages capillaires. Un manque de ces acides gras, dits essentiels, peut générer des cheveux cassants, très secs ou une chute de cheveux inexpliquée.

Bonne nouvelle : l’huile de coco est gorgée de ces éléments nutritifs ! Et ce ne sont pas les seuls : elle contient d’autres alliés de taille, tels que le zinc, le fer et les vitamines A et E. Autrement dit, l’huile de coco est un cocktail super puissant, idéal pour soigner sa chevelure.

Une application régulière d’après-shampoing à l’huile de coco permet donc de prévenir les pertes en eau de la fibre capillaire, fortifier les cheveux et éviter de se retrouver avec une poignée de mèches sur l’oreiller !

Un pouvoir démêlant

Les cheveux longs ont parfois la fâcheuse tendance à s’emmêler et le brossage devient vite compliqué. Bien sûr, il existe des dizaines de sprays ou soins démêlants, mais on peut leur reprocher de ne pas toujours être très naturels…

Grâce à l’emploi d’un après-shampoing à l’huile de coco, vous serez en mesure de lisser les cuticules des cheveux et ainsi de rendre votre chevelure plus souple et plus facile à coiffer ! Entre deux shampoings, si des noeuds se sont crées, il suffit de déposer un peu d’huile de coco, soit directement sur leurs cheveux, soit sur la brosse et le tour est joué ! 

Faire pousser les cheveux

Là encore, la composition musclée de l’huile de coco explique ce phénomène quasi magique ! L’acide laurique « débouche » les follicules capillaires ; en clair, il élimine efficacement l’excès de sébum qui étouffe le cuir chevelu.

Mieux oxygénés, les follicules pileux voient leur croissance accrue et donnent des cheveux plus vigoureux.

Pour les cheveux crépus

On l’a vu, l’huile de coco pénètre en profondeur dans la fibre capillaire et est capable de la réparer de l’intérieur. C’est exactement ce qu’il faut aux cheveux afros, naturellement secs et fragiles.

Leur structure capillaire présente parfois des brèches que l’huile de coco va pouvoir colmater tout en créant un film protecteur, bien utile pour réguler l’humidité de ce type de cheveu. 

Une action protectrice

Les différentes conditions climatiques et la pollution aux particules fines agressent quotidiennement nos cheveux. À la longue, les dégâts se font sentir, d’où la nécessité de les protéger activement. En gainant la fibre capillaire, l’huile de coco offre une barrière protectrice qui empêche les agents agresseurs de l’altérer.

On peut aussi compter sur l’huile de coco pour sa protection thermique face aux sèche-cheveux ou autres fers chauffants, mais avec prudence : si on a procédé à un après-shampoing bien rincé, il n’y a pas de problème pour se servir ensuite d’un appareil chauffant. Par contre, on n’applique pas d’huile de coco pure sur le cheveu juste avant l’utilisation… Sinon, gare à l’effet friture !

Une action assainissante

L’huile de coco possède des qualités antibactériennes et antifongiques. Si vous êtes sujette aux pellicules ou aux poux, cette huile s’avère être une solution redoutable. Sa richesse en acide laurique lui permet de purifier le cuir chevelu, d’apaiser les sensations de démangeaisons et de limiter l’apparition du champignon responsable des pellicules.

Côté poux, ils vont se retrouver asphyxiés par le film gras produit par l’huile de coco. Dans les deux cas : bon vent !

Recette d’après-shampoing maison à l’huile de coco

Les quantités de cette recette sont prévues pour une chevelure longue ; si les cheveux sont courts, on peut les diviser par deux.

Pour réaliser ce soin, vous aurez besoin :

  • d’huile de coco bio ;
  • d’un yaourt nature ;
  • de miel ;
  • d’un fouet ;
  • d’un bol.

Mode d’emploi :

  1. L’huile de coco ayant tendance à se solidifier en dessous de 25°, il faut peut-être commencer par la passer sous l’eau chaude afin de la ramener à l’état liquide ;
  2. Prélevez 4 cuillères d’huile de coco et deux cuillères de miel et versez-les dans le bol ;
  3. Ajoutez le yaourt ;
  4. Fouettez pour obtenir une préparation homogène.

Comment utiliser son après-shampoing maison à l’huile de coco ?

Après un shampoing soigneusement rincé, appliquez votre préparation sur l’ensemble de la chevelure. Malaxez ensuite des racines jusqu’aux pointes et enroulez enfin vos cheveux dans une serviette tiède.

Idéalement, laissez poser une heure, puis rincez abondamment jusqu’à ce que l’eau (tiède ou froide) soit parfaitement claire et que vos cheveux crissent presque sous vos doigts.

Cet après-shampoing à l’huile de coco maison peut se conserver dans une boite hermétique et au réfrigérateur durant trois jours maximum.