Est-ce que le lissage brésilien abîme les cheveux ?

Propulsé par les stars depuis des années, le lissage brésilien a de nombreux adeptes ! Il faut reconnaître que les promesses sont alléchantes : cheveux plus souples, plus brillants et plus disciplinés !

Cela étant, il a aussi ses détracteurs qui l’accusent de faire plus de mal que de bien. Alors qu’en est-il vraiment ? Le lissage brésilien abîme-t-il les cheveux ou pas ? 

Afin de bien comprendre ce qui est reproché au lissage brésilien, rappelons son  procédé puis expliquons pourquoi il faut absolument faire appel à un professionnel, quels cheveux doivent s’en passer et pourquoi sa composition est décriée. 

Le lissage brésilien, en quoi cela consiste ?

Il s’agit d’enduire la chevelure, mèche par mèche, de minuscules molécules de kératine (la principale composante du cheveu) afin de colmater les brèches présentes sur la fibre capillaire et la gainer. Une fois le traitement appliqué, chaque mèche est passée, à très haute température, aux plaques lissantes afin d’activer le soin et de sceller la kératine aux cheveux.  

Contrairement à ce que son nom indique, le cheveu n’est pas forcément parfaitement lissé mais les frisottis sont domptés et l’ensemble beaucoup plus souple. Les cheveux bouclés deviennent ondulés, les cheveux afros sont plus détendus et beaucoup plus faciles à coiffer. 

Au final, le cheveu est nourri en profondeur, il donne l’impression d’avoir plus de « corps » et un aspect plus sain. Cet effet est temporaire car le lissage brésilien, contrairement à d’autres lissages, ne modifie pas la structure du cheveu. 

On fait confiance à un vrai pro

Aujourd’hui, il existe des kits, vendus dans le commerce, pour réaliser soi même son lissage brésilien à la maison. Autant certains traitements se font très bien à domicile, autant d’autres, comme le lissage brésilien, nécessitent réellement l’expertise d’un professionnel. 

En effet, que ce soit pour la composition du produit ou le passage des plaques chauffantes, mieux vaut être très précis. Un coiffeur expérimenté saura doser parfaitement la concentration des soins en fonction de la nature de votre cheveu, qu’il aura analysé au préalable. On n’applique pas la même dose de produit, par exemple, à un cheveu fin qu’à un cheveu très épais. 

Même chose côté température des plaques lissantes : un professionnel va savoir la régler parfaitement pour ne pas risquer d’endommager le cheveu. Sachant que la température varie entre 180 °C et 230 °C selon l’état du cheveu.

En cas de chevelure sensibilisée, il optera pour la température la plus basse et réduira le nombre de passage des plaques ; si le cheveu est sain et épais, la température sera plus forte et le nombre de passage plus important.

On comprend bien ici le risque qu’il peut y avoir pour le cheveu si les plaques lissantes sont trop chaudes : être brûlé ! Or si c’est le cas, il n’y a aucune solution pour réparer. Si ça ne concerne que les pointes on peut toujours les couper mais si les dommages sont étendus sur les longueurs, c’est catastrophique !

Est-ce que certains types de cheveux doivent éviter le lissage brésilien ?

On a beau lire que le lissage brésilien convient à tout le monde, les cheveux très abîmés ou très fragilisés peuvent ne pas être en capacité de supporter la chaleur élevée des plaques lissantes et se retrouver très endommagés. C’est aussi un peu le cas des cheveux fins qui, en plus, sont souvent confrontés à une perte de volume importante après le lissage ; mieux vaut le savoir. 

Sur des cheveux méchés ou colorés, il faut faire attention aussi car ils ont étés également déjà affaiblis par les traitements chimiques et sont beaucoup plus sensibles à la chaleur. D’autre part, la coloration peut se dégrader, perdre une teinte et même virer vers une autre couleur. Le risque est plus grand avec des couleurs claires comme le blond qui peut devenir jaune. 

Les produits utilisés sont-ils dangereux ?

La plupart des avis négatifs se concentrent sur ce point. En effet, la composition des soins est décriée, notamment en raison de la présence de formaldéhyde. Cet ingrédient, plus connu sous le nom de formol, est accusé de provoquer des allergies ou des problèmes respiratoires.

Côté cheveux, on lui reproche d’altérer la fibre capillaire et de conduire à la longue à une chute de cheveux. Qu’on se rassure tout de même : en France, la présence de formol dans les produits destinés au lissage brésilien est réglementée et ce composant ne peut excéder 0,2 % des ingrédients.

En salon, vous ne devriez donc pas être inquiétée, mais prudence avec les soins en vente sur internet qui dépassent parfois très largement les normes sanitaires recommandées…   

L’autre critique émise concerne la présence, dans certains produits, de paraffine et de silicones. Ces deux substances sont occlusives, c’est à dire qu’elles empêchent le cheveu de respirer. On imagine aisément les conséquences sur la chevelure ! Les détracteurs du lissage brésilien jugent que ces produits sont comme un leurre : le cheveu paraît plus sain mais en fait, il est recouvert de plastique…

Là encore, la seule solution pour échapper à ces dangers : ne pas se jeter sur le premier produit venu et étudier sérieusement la réputation du salon avant de se ruer chez un coiffeur proposant un prix qui défie toute concurrence…

Lecture recommandée : Combien coûte un lissage brésilien chez le coiffeur (et à domicile) ?